Marie-Paule Milone

Tons Voisins

Marie-Paule Milone

Violoncelle
Marie-Paule Milone se produit comme soliste en France, en Europe et aux États-Unis, sous la direction de chefs tels que Ritchie, Binkley, De Billy, Gabel, Roth… Elle a également une très grande activité de musicienne de chambre, notamment avec le pianiste Denis Pascal, avec qui elle forme à la ville comme à la scène un duo remarquable. Ils forment un trio avec Éric Lacrouts qui se consacre notamment au grand répertoire post romantique. Elle partage également la scène avec Svetlin Roussev, Tedi Papavrami, Jean-François Zygel, Philippe Graffin, Sasha Sitkovetsky, Gérard Caussé, Éric Le Sage… Elle a pu être entendue comme soliste à Paris, au Théâtre du Châtelet, au Théâtre des champs Élysées, Salle Gaveau, Radio France, à l’Arsenal de Metz, à l’Opéra de Rennes, au Palais des Arts à Lisbonne, Herbst Theater à San Francisco, Seoul Arts Center, Yeul Mary Art center…. Marie-Paule est la créatrice et dédicataire de nombreuses oeuvres ; Trio de Régis Campo (en compagnie de Corey Cerovsek et Denis Pascal) à la Salle Gaveau entre autres. Sa formation se déploie depuis l’Académie Sibelius d’Helsinki où elle étudie cinq ans auprès d’Arto Noras, et y obtient le master, jusqu’à l’Université d’Indiana à Bloomington où elle suit un double cursus d’Artist Diploma, sur l’invitation du grand pianiste hongrois György Sebök, elle étudie avec János Starker dont elle sera l’assistante à Bloomington deux années.

Mezzo-Soprano
Marie-Paule fait ses débuts à l’opéra aux États-Unis dans l’Orfeo de Rossi, sous la baguette de Ritchie et Binkley, puis dans les grands oratorios religieux et profanes de Berlioz, Brahms et Verdi (Requiem). Elle se perfectionne auprès du grand professeur Vera Rósza à Londres, elle est engagée dans de nombreux festivals, à Paris (Salle Gaveau, Opéra Comique), au Herbst Theater de San Francisco, ou à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille. Son répertoire de récital comprend les grands cycles de Robert Schumann, Prokofiev, Strauss, Rubinstein, Wagner, Rachmaninov ainsi que le répertoire français qu’elle illustre à l’occasion d’une tournée aux États-Unis organisée pour le centenaire d’Ernest Chausson.