LE FESTIVAL 2017

Tons Voisins

LE FESTIVAL 2017

Il est parfois des idées simples qui président à la réalisation d’un projet tel que nous l’avons construit cette année : une unique aspiration au partage de la beauté, poussant à provoquer ces occasions si rares où le plus grand nombre est invité à écouter et vivre une expérience qui ne peut que le rendre plus heureux, plus intelligent ; une promesse donc de lendemain meilleur.

Les Tons Voisins s’emparent chaque année d’un thème particulier, parfois énigmatique, et l’évidence de l’édition 2017 tient dans la simplicité de son titre : Mozart.

Nous fêtons une étoile qui brille depuis plus de deux siècles d’un éclat sans pareil, un phénomène inexpliqué, que se partagent à la fois les plus grands scientifiques, mathématiciens, philosophes ou poètes, mais surtout les plus simples oreilles, celles qu’aucun préjugé n’assourdit, celles qui y reconnaissent la joie de la consolation et la lumineuse vitalité pétries de beauté, d’intelligence supérieure et de sublime métier.

C’est la vocation du festival Tons Voisins qui, pour rendre encore plus saisissant l’immensité et le mystère du génie de Mozart, offre à son public ses plus grands chefs-d’oeuvre entourés des oeuvres plus rares de ses pairs : Haydn, Leopold Mozart, Jean-Chrétien Bach, Hummel et cela jusqu’à sa vertigineuse confrontation avec Schubert, il nous appartient seulement à ce moment là de pouvoir comparer ? Choisir ?

Le génie existe, certains diront que Mozart fut le seul : aucun être humain n’a réuni autant de qualités et produit avec autant de sûreté et de rapidité une telle oeuvre.

Le vrai miracle reste en partie Leopold Mozart… Wolfgang Amadeus Mozart demeure l’archétype du produit d’une éducation sans concession.

Les conditions paradoxales de sa vie d’enfant en font un modèle dérangeant, clivant, un modèle souvent inacceptable pour la bourgeoisie des XIXe et XXe siècles, qui redoutant le génie subversif de cet enfant prodigieux, a construit la légende de l’artiste maudit déchu et incompris. Le Miracle Mozart résiste à l’idéologie, à toute explication : nous restons bouleversés par le mystère d’une telle oeuvre, le mystère de son éducation, de son accomplissement.

Modèle abhorré, désiré, Mozart n’en est pas moins aujourd’hui fêté, pour la magie de l’oeuvre qu’il nous a légué et dont nous saisissons tous les jours un peu plus la profondeur. Mozart fut surtout un tout jeune homme lumineux, sa correspondance nous le rappellera tout au long de ce court voyage.

Mozart s’impose comme source d’inspiration et demeure le plus populaire des compositeurs avec plus de 1 250 000 disques vendus en 2016…
Après la fierté de célébrer Mozart, l’édition 2018 du festival sera une « Histoire Française» depuis Rameau jusqu’à nos jours pour fêter Claude de France ou Claude Debussy disparu en mars 1918.

DENIS PASCAL, DIRECTEUR ARTISTIQUE