Mozart l’albigeois

Tons Voisins

Tons Voisins 2017, 23e concerto de Mozart

Mozart l’albigeois

par

Mozart compose à vue l'air de la Reine de la nuit.Plus que jamais, la 11e édition du Festival Tons Voisins à Albi, totalement dédiée à Mozart, aura mérité son appellation de rencontres internationales de musique de chambre. Solistes prestigieux, concertistes confirmés, jeunes musiciens à la carrière déjà éloquente ou élèves en fin de conservatoire : pendant quatre jours, à un rythme soutenu, ils ont décliné l’art et le plaisir de faire de la musique ensemble.

C’est la magie de cette joyeuse bande réunie et fédérée par le pianiste Denis Pascal, qui alterne programmes d’orchestre et de musique de chambre dans un esprit que l’on peut comparer au fameux festival de Marlboro, fondé par Adolf Bush et Rudolf Serkin dans les années 50 du siècle dernier. Si les fins d’après-midi et les soirées sont dédiées aux concerts, le reste du temps se passe en répétitions et celles-ci sont denses et studieuses. Par exemple, le Quatuor Modigliani connaît fort bien cette œuvre qu’il joue souvent, mais il a consacré trois bonnes heures de travail au Quintette à deux violoncelles de Schubert avec Aurélien Pascal. Pour le superbe spectacle de Gilles Ramade autour de la Flûte Enchantée, Les Faubourgs de Vienne, orchestre et chanteurs ne se sont rencontrés pour la première fois que l’après-midi avant la représentation, soit une mise en place de deux heures, lorsqu’un tel projet se monte habituellement en une dizaine de jours… Le travail se fait dans une ambiance détendue pour un résultat parfait. C’est peu dire des capacités de cette nouvelle génération de musiciens et de l’excellence de leur formation.

Quant aux lieux, le festival s’inscrit dans le magnifique écrin de la vieille ville d’Albi, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, bénéficiant d’un fructueux partenariat avec la Scène Nationale, qui lui ouvre son Grand Théâtre et assure la régie tant au Théâtre des Lices qu’à la magique cour privée de l’Hôtel de Gorsse ou à la prestigieuse cour d’honneur du palais de la Berbie …

La suite de l’article sur ResMusica.com