Tons Voisins 2014

Tons Voisins

Tons Voisins 2014

Musique de l’image, image de la musique

 « Un film est – ou devrait-être – beaucoup plus proche de la musique que du roman. Il doit être une suite de sentiments et d’atmosphères. Le sujet et tout ce qui est à l’arrière- plan des émotions qu’il charrie, la signification de l’œuvre, tout cela doit venir plus tard. Vous quittez la salle et, peut-être le lendemain, peut-être une semaine plus tard, peut-être sans que vous vous en rendiez compte, vous acquérez quelque chose… »

Stanley Kubrick

Il est souvent prétendu que la diffusion de la musique, ou de toute forme artistique, se heurte à toute une série de préjugés, qui rendent souvent les lieux de concerts quelque peu moroses… La musique et l’image sont associées d’une manière particulière dans la mémoire collective depuis maintenant plus d’un siècle, le cinéma poursuivant l’utopie du spectacle total qui était né à la fin du 19e siècle avec l’opéra wagnérien.

Pour cette 8e édition, les Tons Voisins continuent leur voyage à travers le temps et l’histoire de la musique, une musique qui parle maintenant, forte d’associations inoubliables avec l’image.

Mettre en lumière toute l’histoire de la musique du cinéma n’est pas l’objet de cette édition, rendre compte d’un maximum de liens, de correspondances entre ce qui est vu et ce qui est entendu est bien le propos : ce qui aide à comprendre ce qui est entendu par ce qui est vu et ce qui aide à mieux recevoir ce qui est vu par ce qui est entendu ; depuis les correspondances poétiques entre Frédéric Chopin et la théorie des couleurs de Delacroix, jusqu’aux expérimentations numériques de Miguel Chevalier et Pascal Contet pour le Concert « Mirages » du 27 juin au Grand Théâtre.

Bien sûr le passage obligé pour cette édition consacrée au 7e art, est de donner un admiratif coup de chapeau à l’un des héritiers les plus marquants et incontournables de la scène musicale : Jean-François Zygel.

Passeur de la tradition si riche de l’improvisation à l’image, avec son réalisateur de prédilection : Murnau, tout comme l’a été il y a quelques décennies dans cette même cité albigeoise, le compositeur Jean Wiéner qui faisait là une de ses dernières apparitions publiques.

Si Tons Voisins fête la musique et l’image c’est aussi pour décloisonner et abattre les solides préjugés qui conditionnent combien trop, notre rapport au spectacle vivant et par là même notre rapport aux différentes cultures,en saluant – reprenant les termes de Michel Chion « un art par excellence, où toutes les musiques ont droit de cité et où, à l’intérieur d’une même œuvre, styles et époques se côtoient et se télescopent (…) Ceux qui n’ont jamais entendu de musique atonale au concert en ont forcément capté quelques accents au cours d’un mélodrame hollywoodien, d’autres dont le tuner est réglé une bonne fois pour toutes sur France Musique ou Radio Classique découvriront telle musique rock ou telle tendance de la dance-music dans une salle de cinéma, tandis qu’à l’inverse c’est le cinéma qui fournira aux exclusifs de la musique rock, l’occasion d’entendre quelques minutes de Bach, Samuel Barber, ou de Ravel. »

Tout est donc permis pour mieux diffuser un Trio de Schubert, fredonner une chanson de Kosma ou un air de Mozart !

Tons Voisins fait encore une fois le pari d’associations rares pour mieux guider son public.

Deux grands représentants de cet art musical autour de l’image, nous font l’honneur de leur présence pour cette édition si particulière, Bruno Coulais et Laurent Petigirard dont la générosité est une invitation à continuer ce beau métier de génération en génération…

Les jeunes musiciens sont d’ailleurs plus que jamais présents cette année, le Festival reçoitl’aideexceptionnelle delaSpedidamlorsdela«SoiréedesMusiciens»du 27 juin au Grand Théâtre, c’est un grand rendez-vous emblématique de Tons Voisins, unedesmultiplesvocationsdecetévénement:produireet suivrede jeunessolistes quicontribuentlargementàlaconstructiondel’aventure duFestivaldepuis8anset à la continuation de la vie musicale de notre pays en général.

Cette édition est dédiée à Paul Milone co-fondateur de la Scène Nationale et du Festival Tons Voisins.

 Programme :

Mercredi 25 juin :

21h au Parc Rochegude (plein air, Albi) : « La Strada »

Jeudi 26 juin :

14h30 à L’Athanor (Albi) : ciné-concert « Burlesque » présenté par Mathieu Lamboley

Vendredi 27 juin :

  • 20h30 au Grand Théâtre (Grande Salle, Albi) : grand concert « Mirages » en partenariat avec la SPEDIDAM
  • 22h au Grand Théâtre (Grande Salle, Albi) : ciné-concert « Musique de l’image » avec Jean-François Zygel

Samedi 28 juin :

  • 11h à l’Hôtel de Gorsse (plein air, Albi) : « La note bleue » avec Marie-Christine Barrault
  • à 18h dans la Cour d’honneur du Palais de la Berbie, Musée Toulouse-Lautrec (plein air, Albi) : « Memories »
  • 21h dans la Cour d’honneur du Palais de la Berbie, Musée Toulouse-Lautrec (plein air, Albi) : Concert de clôture présenté par Bruno Coulais « Les maîtres de l’image » avec l’ Alma Chamber Orchestra

Téléchargez le programme !