Chiyan WONG

Festival Tons Voisins

Chiyan WONG

Né à Hong Kong en 1988 et installé maintenant à Berlin, le pianiste Chiyan Wong a capté
l’attention du monde de la musique par son audace et ses interprétations originales d’oeuvres allant du Baroque au XXIème siècle.
Ainsi Chiyan Wong a réécrit certains passages et ajouté quelques trouvailles aux transcriptions de Liszt présentes dans son premier album très remarqué sorti chez Linn Records, Liszt Transfigured : Operatic fantasies for Piano. Ce disque a été primé lors du 40ème Grand Prix international du disque Franz Liszt décerné par la Liszt Ferenc Society à Budapest. De même, en 2021 dans son second album, Chiyan Wong a révisé l’arrangement effectué par Busoni des Variations Goldberg de Bach, toujours chez Linn Records.
Dans le courant de la saison 2020-2021 Chiyan Wong a donné des concerts à Hong Kong avec l’Orchestre philharmonique de Hong Kong dirigé par Christoph Koncz. Notons aussi qu’il s’est rendu pour la première fois en Hongrie pour interpréter le Concerto pour piano de Thomas Adès à l’Académie de musique de Budapest. Chiyan Wong s’est fait connaître en France en donnant son premier concert au Festival de musique de Dinard. Sa notoriété en Asie lui est assurée par sa participation au Hong Kong Arts Festival et au Festival international de piano de Singapour où il a été plusieurs fois invité. Il est aussi lauréat de l’Académie d’été du Mozarteum de Salzbourg et s’est produit pour la première fois au Wigmore Hall de Londres en donnant un récital entièrement consacré à Liszt.
Chiyan Wong effectue ses premiers pas dans le monde de la musique à Hong Kong. Il déménage ensuite en Angleterre à l’âge de douze ans et suit les cours de Norma Fisher puis de Christopher Elton à la Royal Academy of Music de Londres. Son intérêt pour la composition l’amène à travailler avec Thomas Adès lors du Séminaire International des Musiciens de Prussia Cove (Angleterre) ainsi qu’avec Naji Hakim à Paris. Ces rencontres ont énormément marqué la façon dont Chiyan envisage son travail. Il vient d’obtenir son doctorat à la Royal Academy of Music de Londres grâce au soutien de la Lee Hysan Foundation avec une thèse sur Busoni.