Pan

Tons Voisins

Pan

  • Date: 15 - Juin - 2018
  • Time: 21:00
  • Location: Musée Toulouse-Lautrec, Albi
  • Venue: Pan
  •  Réservation

« Quand le dieu Pan assembla les sept tuyaux de la syrinx, il n’imita d’abord que la longue note mélancolique du crapaud se plaignant au rayon de la lune. Plus tard, il lutta avec le chant des oiseaux ; ce sont là des origines suffisamment sacrées, d’où la musique peut prendre quelque fierté et conserver une part de mystère… Au nom de tous les dieux, n’essayons pas plus de l’en débarrasser que de l’expliquer, ornons cette délicate observance du « goût ». Et qu’il soit le gardien du secret. »

Claude Debussy

En avril 1910, Gustav Malher vint à Paris diriger sa deuxième symphonie. Pendant les répétitions une réception fut organisée en son honneur. Dukas, Fauré, Bruneau, Debussy, Clémenceau, Rolland et les amis du musicien autrichien étaient présents. Alma Malher fait cependant un récit rocambolesque auquel on ne saurait accorder moindre foi. Elle aurait vu Debussy, Dukas et Pierné se lever et sortir au milieu du deuxième mouvement de La Symphonie de Malher. Ce récit qui va à l’encontre de la réalité, semble souligner bien à tort, l’impossible relation entre les compositeurs français et les derniers géants de la grande tradition germanique, Strauss, Brahms, Wagner et Malher. Le Chant de la Terre est l’ultime oeuvre du compositeur viennois, inspiré des poètes chinois, Li Bai Qian Qi et Wang Wei dont les poèmes ont été réunis et adaptés par Hans Bethge dans le recueil La Flûte chinoise.

 

Programme

Gustav Malher, Das Lied von der Erde, Le Chant de la Terre, Symphonie pour ténor, mezzo-soprano (1907)

Transcription pour orchestre de chambre par Schoenberg/ Riehn/Walter

Das Trinklied vom Jammer der Erde (Chanson à boire de la douleur de la terre)
Der Einsame im Herbst (Le solitaire en automne)
Von der Jugend (De la beauté)
Der Abschied (L’adieu)

…………………………………

Marie-Paule Milone, Mezzo-Soprano/Blaise Rantoanina, Ténor/Renan Carteaux, Récitant
Jean-François Heisser, Direction
Quatuor Béla : Frédéric Aurier, Julien Dieudegard, Violon/Julian Boutin, Alto/Luc Dedreuil, Violoncelle
Quintette Ouranos : Mathilde Caldérini, Flûte/Amaury Viduvier, Clarinette/Philibert Perrine, Hautbois/Nicolas Ramez, Cor/Marceau Lefèvre, Basson
Étienne Durantel, Contrebasse/Catherine Imbert, Clavier/Bertrand Parisel, Percussions/Julien Marcou, Harpe

BILLETERIE

Tons Voisins 2018 – Les artistes

Voir