Aurélien Pascal

Festival Tons Voisins

Aurélien Pascal

Né en 1994 à Paris dans une famille de musiciens, Aurélien Pascal se passionne dès son plus jeune âge pour le violoncelle et le piano. Il reçoit très tôt les conseils de János Starker et entre à 14 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Philippe Muller. Il intègre ensuite l’Académie Kronberg avec Frans Helmerson et suivra les master class de Gautier Capuçon à la Fondation Vuitton.

Il triomphe au Concours International Feuermann à la Philharmonie de Berlin en remportant le Grand Prix, le Prix Spécial du Public et le Prix de la meilleure interprétation du concerto d’Ernst Toch, après avoir remporté le Second Prix du Concours Paulo Cello à Helsinki où le jury unanime avait salué l’émergence d’un nouveau talent français, doté à la fois d’une rare puissance et d’une superbe élégance après son interprétation de concerto Tout un monde lointain de Dutilleux.

Son récent prix au Concours Reine Elisabeth à Bruxelles le place parmi les tous premiers violoncellistes de sa génération.

Sa carrière se déploie aux quatre coins du monde, dans des salles prestigieuses d’Europe : Konzerthaus de Berlin, Philharmonie de Cologne, Tonhalle de Zurich, Auditori de Barcelone, Bozar à Bruxelles, et dans des festivals de premier plan : Festivals d’Aix, Flâneries de Reims, Radio France & Montpellier, Folle Journée de Nantes et du Japon, Beethovenfest de Bonn, Verbier. Il s’est produit avec les orchestres philharmoniques de Monte-Carlo et de Liège, l’Orchestre National des Pays de la Loire, le Deutsche Radio Philharmonie Orchester, l’Orchestre Symphonique de Barcelone, le Tchaikovsky Symphony Orchestra de Moscou, les Orchestres de Chambre de Cologne, Munich et Zurich, le Kansai Philharmonic au Japon, le Hong-Kong Sinfonietta, le Taipei Symphony Orchestra ou le Hangzhou Philharmonic en Chine auprès de chefs tels que Vladimir Fedoseyev, Okku Kamu, Christoph Poppen, Gilbert Varga, Lawrence Foster, Pascal Rophé.

Il se consacre également à la musique de chambre, entouré de personnalités telles que Augustin Dumay avec qui il enregistra le premier sextuor de Brahms, András Schiff, Renaud Capuçon, Tabea Zimmerman, Henri Demarquette, Gérard Caussé et Pavel Kolesnikov avec qui il forme un trio. Sa curiosité musicale l’amène à rencontrer les compositeurs dont il crée les œuvres : Kaija Saariaho, Elziaveta Sikora ou Paolo Cavallone.

Publié par le label La Música, son disque All’ungarese, consacré à Popper, Kodály et Dohnányi, a été unaniment salué par la presse, recevant notamment le Choc de Classica, le Diapason d’Or et le Choix de France Musique.
Aurélien Pascal est lauréat des Fondations d’entreprise Banque Populaire, Colas, et Safran. Il joue sur un violoncelle français de 1850 de Charles-Adolphe Gand.